Assemblée Islamique d’Iran

Assemblée Islamique d’Iran

Home » Actualités » Général
0.0 (0)

Téhéran a connu les forces américaines comme des terroristes

Téhéran a connu les forces américaines comme des terroristes

Téhéran, 8 janvier 2020 (ICANA) – Le parlement iranien a réagit contrer la déclaration américaine sur le Corps des gardiens de la révolution islamique en tant que l'organisation terroriste en désignant les forces américaines comme des terroristes.

Le parlement de la République islamique d'Iran a ratifié une loi comme une contre-mesure la déclaration américaine sur le Corps des gardiens de la révolution islamique en tant que l'organisation terroriste.

Article 1- En réaction à la décision ou l'action des États-Unis de saper la paix et la stabilité régionales et internationales, et puisque ce régime, contrairement aux principes du droit international, a établi le Corps des gardiens de la révolution islamique comme un conformément à l'article 150 de la constitution, CGRI est l'un des piliers de la souveraineté de la défense de l'Iran est connu sous le nom d'Organisation terroriste étrangère. Selon cette loi, les forces et tous les membres du Pentagone, les sociétés et les institutions affiliées, les agents et commandants et le commandant du martyre Martyr le lieutenant-général Qasem Soleimani et du commandement central des États-Unis et toutes les organisations ou les institutions placées sous ce commandement seront déclarés terroristes. L'assistance à ces forces, y compris les forces de renseignement, financières, techniques, éducatives, de service et logistiques, est considérée comme une coopération en matière d'activités terroristes.

2- Le gouvernement de la République islamique d'Iran est tenu, dans le cadre des résolutions du Conseil suprême de sécurité nationale, de prendre des mesures décisives contre les actes terroristes des forces américaines qui mettent en danger les intérêts de la République islamique d'Iran.

3- Le gouvernement iranien et les forces armées sont tenus de réagir en temps voulu de manière à ce que les forces américaines ne puissent profiter d'aucun pouvoir ni d'aucune facilité contre les intérêts de l'Iran.

4- L'état-major des forces armées, en coopération avec le ministère du renseignement et en tirant parti des renseignements du CGRI, est obligé d'annoncer la liste de tous les membres du Pentagone, les entreprises, les institutions affiliées, les personnes impliquées dans l'assassinat du commandant des forces de Quds du CGRI, le lieutenant-général Qasem Soleimani, du commandement central des États-Unis et toutes ses institutions affiliées.

Le pouvoir judiciaire iranien devrait créer un mécanisme dans les trois mois sur la base duquel il les désigne comme des organisations terroristes.

5- Le gouvernement iranien est tenu de soutenir toutes les personnes et entités qui coopèrent avec le CGRI et qui sont concernées.

6- Le ministère iranien des Affaires étrangères, en coopération avec d'autres systèmes, est obligé de faire des efforts en tirant parti de ses capacités diplomatiques, politiques et de défense pour fermer les bases américaines dans la région et pour mettre fin à toute aide financière, d'équipement et d'installation fournie par les pays de la région.

7- Tous les pays qui soutiennent la déclaration par les États-Unis contre le CGRI, le désignant comme organisation terroriste, seront inclus dans l'acte réciproque.

8- Toutes les personnes et entités qui suivent la décision et les actes des États-Unis et empêchent de présenter des services au CGRI et à ses entités et individus affiliés sur la base de sanctions unilatérales et internationales seront considérées comme criminelles et seront passibles de sanctions dans les 5 à 8 degrés du règle de punition de la loi islamique.

9- Le gouvernement iranien est obligé de déposer plainte auprès des organismes internationaux contre la décision illégale des États-Unis de mettre sur liste noire les CGRI par le biais d'interactions bilatérales et multilatérales avec d'autres pays et de tenir des consultations avec des organisations internationales et en tirant parti de tout son pouvoir pour neutraliser l'action des États-Unis en violation de la souveraineté des institutions de défense de la République islamique d'Iran.

10- L'Organisation de planification et de budget est tenue de fournir les ressources nécessaires et de les allouer à 100% chaque année.

11- Le gouvernement et tous les systèmes visés par cette loi sont tenus de soumettre leurs rapports à la Commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du Parlement islamique d'Iran tous les quatre mois.

12- Le Ministère du renseignement et les autres services de renseignement sont tenus de communiquer le nom de toutes les personnes impliquées dans cette loi.

13- Toutes les tâches liées aux forces armées prévues par cette loi sont exécutées conformément au commandement de l'état-major.

14- Le gouvernement iranien est obligé d'allouer 200 millions d'euros pour renforcer les CGRI du Fonds national de développement.

15- La loi est contraignante depuis son approbation.

 

Comment


Parameter:451525!model&5324 -LayoutId:5324 LayoutNameالگوی متنی پیش فرض

Lettre d’information

• Entrez votre adresse courriel pour vous abonner à la lettre d’information

 

Nous contacter

Adresse: Place Baharestan, Téhéran, IRAN - Boite Postale 11575-177 -Code postal : 11575-177

Téléphone: +98(21) 39931

Fax: +98(21) 33440309

Courriel: fr@parliran.ir

Copyright © by Parliran.ir / Powered by: Center of Planning and Information Technology, Assemblée Islamique d’Iran