Assemblée Islamique d’Iran

Assemblée Islamique d’Iran

Home » Actualités » Général
0.0 (0)

Un député critique la détention d'une femme iranienne en Australie

Téhéran, le 7 octobre, 2017(IRNA) - Un membre senior du Parlement iranien (Majlis), a déclaré jeudi que les États-Unis ont agi contre les conventions internationales lorsqu'ils ont demandé la détention d'une ressortissante iranienne enceinte en Australie.

Heshmatollah Falahat-Pisheh, membre du Comité de la sécurité nationale et de la politique étrangère de Majlis, a déclaré que la détention de Negar Qodsi-Kani était clairement une « violation des droits de l'homme ».

Negar Qodsi-Kani, une femme iranienne résidant en Australie, a été emprisonnée par les autorités judiciaires australiennes depuis le 16 juin 2017 pour des accusations présumées de violation des lois commerciales américaines. 

Au moment de son arrestation, Negar était enceinte et étant maintenant dans ses derniers mois de grossesse, elle fait face à des conditions inappropriées à l'intérieur de la prison, comme un mauvais accès à des aliments sains. 

Les responsables australiens ont ignoré les appels répétés de l'Iran pour améliorer ses conditions et le tribunal qui a traité son cas a récemment écarté sa demande de liberté sous caution. 

« Étant donné que cette ressortissante iranienne, qui a été arrêtée pour avoir enfreint les règlements commerciaux américains, était enceinte au moment de son arrestation, elle ne devrait pas avoir été traitée comme elle l'est maintenant même si elle avait violé les règlements commerciaux américains » a commenté Falahat- Pisheh sur la situation de Negar. 

« La nature de ces accusations n'est pas acceptable pour l'Iran, car une femme enceinte ne devrait pas être détenue en raison d'une action qui ne mérite aucune peine légale », a déclaré le député iranien. 

Il a ajouté que lors de la récente réunion du Forum Europe-Iran à Zurich, la Suisse, Helga Schmid, représentant de l'Union européenne, a annoncé que l'Europe avait décidé de rester avec l'Iran si les États-Unis se retiraient de l'affaire nucléaire de l'Iran également connue sous le nom de PAGC. 

Cette ressortissante iranienne, en attente de son premier enfant, a migré vers l'Australie il y a six ans avec son mari par des procédures légales, et maintenant, avec la plus grande déception de l'application de la justice, elle espère un soutien de l'opinion publique et un soutien humanitaire.

Comment


Parameter:302871!model&7983 -LayoutId:7983 LayoutNameالگوی متنی بدون عکس بزرگ

Lettre d’information

• Entrez votre adresse courriel pour vous abonner à la lettre d’information

 

Nous contacter

Adresse: Place Baharestan, Téhéran, IRAN - Boite Postale 11575-177 -Code postal : 11575-177

Téléphone: +98(21) 39931

Fax: +98(21) 33440309

Courriel: fr@parliran.ir

Copyright © by Parliran.ir / Powered by: Center of Planning and Information Technology, Assemblée Islamique d’Iran