Assemblée Islamique d’Iran

Assemblée Islamique d’Iran

Home » Actualités » Général
0.0 (0)

Qalibaf insiste sur la prévention des sanctions illégales comme axe principal des législations parlementaires dans l'ère post-COVID

Qalibaf insiste sur la prévention des sanctions illégales comme axe principal des législations parlementaires dans l'ère post-COVID

Téhéran, 9 juillet 2020 (ICANA) - Le président du Parlement islamique d'Iran, Mohammad Baqer Qalibaf, a souligné que la prévention des sanctions illégales était le principal axe des législations parlementaires après l'ère COVID.

"La prévention de toute restriction et orientation illégales telles que des sanctions oppressives qui entravent l'expansion des relations économiques devrait constituer l'axe principal des législations parlementaires dans l'ère post-COVID", a déclaré Qalibaf lors de la première réunion en ligne de l'Assemblée parlementaire asiatique.

Le texte intégral de l'adresse de Qalibaf est le suivant:

Chers collègues, Honorables présidents des parlements asiatiques Comme vous l'avez déjà appris, notre monde traverse une période spéciale de changement et de développement induite par la pandémie de COVID19.

Dans ces circonstances difficiles et éprouvantes, il existe à la fois des opportunités et des menaces transfrontalières pour les gouvernements et les nations.

Ignorer de tels risques et opportunités serait la réponse la plus mal conçue à une telle situation.

Actuellement, la diplomatie et la coopération interparlementaire gagnent en importance et les forums parlementaires ont donc une lourde responsabilité sur leurs épaules.

En utilisant ces opportunités, nous pensons que des messages clairs et unanimes pourraient être communiqués aux communautés internationales, aux nations et en particulier aux gouvernements par le biais d'engagements parlementaires multilatéraux.
D'un autre côté, les impacts négatifs de COVID19 pourraient être atténués en renforçant l'habilitation et en donnant un rôle plus fort à ces forums ou à d'autres entités influentes.
Chers députés et délégations parlementaires,

 
Les affaires économiques ont été particulièrement affectées par la pandémie de COVID19.
Je suis donc convaincu que le traitement des questions économiques et commerciales en adoptant une approche fondée sur des principes de développement est crucial, ce qui implique de réviser et de réexaminer les stratégies commerciales et commerciales pour la reconstruction économique.
Plusieurs mois après le début de l'épidémie mondiale de COVID19, les États membres de l'APA ont acquis une expérience précieuse à cet égard, où la contribution des États membres à la réponse aux demandes en matière de santé, de produits pharmaceutiques et d'équipement d'autres pays ainsi que le partage d'expériences ont ouvert un nouvel horizon.
L'approfondissement, la diversification et l'extension de cette expérience à d'autres domaines donneraient aux nouveaux arrangements commerciaux et économiques une flexibilité accrue dans les circonstances actuelles et futures.
En particulier lorsque nous sommes conscients qu'il y aura un monde post-COVID différent.
Les parlements membres et la manière dont les législations abordent une telle question revêtent sans aucun doute une grande importance.

 
Nous devons considérer la diplomatie économique parlementaire et son rôle dans la promotion de la vigueur économique parmi les membres de l'APA et la soutenir.
À cet égard, il existe un certain nombre de suggestions:
1. Le secrétariat de l'APS devrait rédiger et présenter un rapport complet sur les rôles des parlements asiatiques et leur potentiel à rapprocher les horizons commerciaux et économiques des pays et des parlements ainsi que les mesures synergiques adoptées entre eux.
2. Présentation et formation de cadres juridiques, trouver des solutions axées sur le développement, faciliter l'accélération des solutions aux relations économiques, soutenir les accords bilatéraux et multilatéraux, développer des mécanismes d'incitation et de soutien, soutenir de nouveaux cadres sur de nouvelles plateformes et empêcher toute restriction et orientation illégales telles que des sanctions oppressives qui entravent l'expansion des relations économiques devrait constituer l'axe principal des législations parlementaires dans l'ère post-COVID.
Ces affaires sont accélérées lorsque nos politiques et approches collectives sont orientées sur la bonne voie.
La République islamique d'Iran a été l'un des premiers pays à être entré en contact avec le déclenchement du dangereux COVID19, grâce à l'expression de la détermination de toutes les autorités compétentes.
3. Un QG national a été immédiatement créé, auquel un certain nombre de députés participent activement.
L'Assemblée consultative islamique tient également régulièrement sa session dans le plein respect des protocoles y relatifs et en observant attentivement toutes les exigences médicales.
Cependant, pendant la pandémie dangereuse et malgré les appels et les pressions des organisations internationales sur les États-Unis pour supprimer ou assouplir leurs sanctions économiques contre des nations, dont l'Iran.
La campagne de pression maximale des États-Unis est en augmentation contre les nations, ce qui a compliqué la lutte collective contre ce virus dangereux.
Il est donc nécessaire de condamner fermement la politique inhumaine des États-Unis.
Lorsqu'il s'agit de résoudre les problèmes liés à la pandémie de COVID19.
Distingués députés et membres participants,
Avec le plus grand regret, le régime d'occupation de Quds vise à annexer certaines parties de la Cisjordanie aux territoires palestiniens occupés dans le prolongement de sa politique expansionniste et de ses plans d'occupation et malgré les résolutions de l'ONU ainsi que les oppositions internationales.
Cet acte illégal constitue une nouvelle agression contre les droits palestiniens incontestés et pourrait être un point chaud pour de nouvelles escalades et l'émergence d'une nouvelle crise dans la région.
Tout en soutenant le peuple de Palestine et en exprimant sa ferme condamnation de ces intentions inhumaines et illégitimes, l'Assemblée consultative islamique demande aux instances internationales, en particulier à l'APA, d'adopter une position catégorique à cet égard et de prendre toutes les dispositions parlementaires nécessaires pour arrêter rapidement politiques d’occupation et expansionnistes du régime sioniste.
Pour conclure, je voudrais souligner que dans son nouveau mandat, l'Assemblée consultative islamique se félicite non seulement du renforcement des liens effectifs et des consultations avec les parlements d'autres pays, mais a également l'intention de renforcer, d'élargir et d'approfondir des relations et des engagements parlementaires constructifs et amicaux.
Il souhaite également ouvrir un nouveau chapitre d'empathie, de coopération et d'intégration avec les autres parlements, les parlements asiatiques en particulier, et se déclare prêt à contribuer activement et délibérément à cette cause importante.

 

Comment


Parameter:459620!model&5324 -LayoutId:5324 LayoutNameالگوی متنی پیش فرض

Lettre d’information

• Entrez votre adresse courriel pour vous abonner à la lettre d’information

 

Nous contacter

Adresse: Place Baharestan, Téhéran, IRAN - Boite Postale 11575-177 -Code postal : 11575-177

Téléphone: +98(21) 39931

Fax: +98(21) 33440309

Courriel: fr@parliran.ir

Copyright © by Parliran.ir / Powered by: Center of Planning and Information Technology, Assemblée Islamique d’Iran