6 دي 1396 09:17:21

Un député iranien salue la réaction du monde face à la décision de Trump sur Al Qods

Téhéran, 26 décembre, 2017(IRNA) - Naqavi Hosseini a salué le monde islamique et la réaction des Etats membres de l'ONU suite à la décision du président américain de reconnaître Al Qods comme capitale d'Israël.


Un député iranien salue la réaction du monde face à la décision de Trump sur Al Qods

Téhéran, 26 décembre, 2017(IRNA) - Naqavi Hosseini a salué le monde islamique et la réaction des Etats membres de l'ONU suite à la décision du président américain de reconnaître Al Qods comme capitale d'Israël.

«Cette décision de Trump était contre toutes les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et les déclarations de l'ONU parce que Al Qods est la terre des Palestiniens» et cela a été officiellement reconnu par les Nations Unies et le Conseil de sécurité, a déclaré lundi le porte-parole du Parlement iranien, Hossein Naqavi Hosseini. 

Il a salué l'unité du monde islamique contre la décision Trump et a salué la déclaration de l'Union européenne à cet égard. 

Le député a souligné le projet de loi du parlement iranien qui reconnaît Al Qods comme la capitale de la Palestine et a qualifié ce mouvement de «grand non» à Trump. 

Les législateurs iraniens ont voté dimanche pour la double urgence d'un projet de loi visant à ajouter une annexe à la loi sur le soutien de la révolution islamique au peuple palestinien. 

Le 9 mai 1990, les membres du 3ème Majlis iranien ont adopté la «Loi sur le soutien de la révolution islamique au peuple de Palestine». 

La loi charge le Conseil présidentiel du Parlement islamique d'Iran «d'approfondir et d'élargir ce soutien par différentes méthodes et convoque des représentants des pays et des experts musulmans dans les occasions appropriées». 

Lors de leur séance publique de dimanche, les parlementaires iraniens ont voté pour la double urgence d'un projet de loi visant à ajouter une annexe à la loi précédente par 187 voix pour, 15 voix contre et 9 abstentions. 

Une discussion sur les détails du projet de loi doit avoir lieu à la prochaine session du Parlement. 

Le mouvement a été fait par les législateurs iraniens après Trump a pris une décision le 6 décembre pour déplacer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Al Qods. 

Des personnalités politiques et des organisations internationales, notamment les Nations Unies (ONU) et tous les États membres de l'Union européenne (UE) ont averti les États-Unis de ne pas transférer leur ambassade à Al Qods. 

Jeudi 21 décembre, la résolution des Nations Unies sur une motion de rejet de la décision américaine sur Al Qods a obtenu 128 voix pour et neuf voix contre. 

La résolution de l'ONU «Affirme que les décisions et actions qui prétendent avoir changé, le caractère, le statut ou la composition démographique de la ville sainte d'Al Qods n'ont aucun effet juridique, sont nulles et doivent être annulées conformément aux résolutions pertinentes du Conseil.

Parameter:310717!model&7983!print -LayoutId:7983 LayoutNameالگوی متنی بدون عکس بزرگ